ZEN ASTUCES
Réserver ses billets d’avion sur le net : on reste Zen ! Posté le par

Quand on veut acheter un billet en ligne, on nous annonce toujours des prix défiant toute concurrence. Mais au moment de sortir la carte bancaire, on ne paie jamais le premier tarif annoncé !
C’est particulièrement vrai pour les billets proposés par les compagnies low-cost, mais également pour les billets achetés via les agences d’e-tourisme. Le but est simple : nous attirer avec une offre alléchante, pour nous engager dans le processus de booking. Une fois toutes les étapes de la réservation effectuées, on découvre alors un prix final plus élevé que prévu… et on n’a pas envie de recommencer la demi-heure de recherche que l’on vient de passer.

Pour comprendre un peu mieux, on a voulu voir ce que l’on payait lorsque l’on achetait un billet d’avion. En pratique, les taxes sont soit comprises dans le prix des billets, soit à régler en supplément. Cela dépend des agences en ligne, mais aussi des compagnies. La plupart du temps, les compagnies régulières comme Air France incluent directement le montant des taxes au prix de leurs billets. Alors que leurs concurrents low cost comme Ryanair, ne les comprennent pas et les font payer en supplément (non, les vols à 9,99€ ne sont pas TTC !).
Alors à quoi correspondent exactement les frais que l’on débourse pour s’envoler en vacances ?

Dans un billet d’avion, il y a :

  • le tarif de base : C’est le montant que reçoit effectivement la compagnie aérienne pour payer entre autre l’achat et l’entretien des avions, les salaires de ses collaborateurs, les repas et boissons en vol, etc.
  • une surcharge carburant : Elle correspond au prix payé par la compagnie aérienne pour couvrir l’augmentation du prix du pétrole. Mais attention, bien que l’on puisse croire que cette surcharge est équivalente d’une compagnie à l’autre, il n’en est rien. Le prix est fixé indépendamment par chaque compagnie et son mode de calcul reste opaque. D’ailleurs une compagnie comme Emirates intègre cette surcharge directement dans le tarif de base.
  • une surcharge sûreté : elle compense les frais liés aux mesures de sécurité mises en œuvre depuis les attentats du 11 septembre 2001. Son prix est d’environ une dizaine d’euros.
  • une taxe aéroport (ou redevance passager) : Elle correspond aux diverses charges aéroportuaires. En France cette taxe est fixée par les pouvoirs publics, aéroport par aéroport. Plus les infrastructures sont importantes, plus elles impliquent des frais élevés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les compagnies low cost sont présentes dans de plus petits aéroports, afin de limiter les charges.
    Par exemple pour un vol international, les taxes de l’aéroport Charles de Gaules seront d’environ 50€ alors que pour Beauvais elles tournent autour de 20€.
  • une taxe de solidarité : Instituée en 2006, elle sert à aider, notamment en matière de santé, les pays les moins développés. Comprise entre 1 et 40€ pour un aller simple, elle varie selon la destination et la classe réservée.
  • des frais d’émission ou de billetterie : Appliqués par les agences ou les compagnies aériennes, ils s’élèvent de 5 à 20€ pour les réservations en ligne (contre 20 à 60€ pour les agences traditionnelles).

Pour une même compagnie et pour un même trajet, ces surcharges et taxes sont fixes.
Cependant, on l’a tous constaté, les prix peuvent considérablement augmenter ou diminuer selon les dates du vol et le moment de la réservation. Ce qui varie, c’est le prix du billet en lui-même (tarif de base) : les compagnies fixent en fait un prix initial plusieurs mois à l’avance en fonction de leurs prévisions. Ce prix va évoluer dans le temps selon divers critères comme le remplissage de l’avion.
Alors face à ces différents aspects à prendre en compte, comment s’y prendre pour ne pas payer le prix fort ?

Urawa/Flickr



Pour réserver vos billets sans prise de tête: adoptez la Zen attitude !
Concrètement, on fait quoi ? Au lieu de passer votre temps à rechercher coûte que coûte le tarif le plus bas, à attendre l’évolution des prix et à vous perdre entre les grilles tarifaires des différentes compagnies… réservez intelligemment votre billet, et utilisez ce temps pour organiser votre voyage à proprement parler, et pour discuter entre amis du choix des activités qui vous attendent ! Voici nos astuces pour acheter vos billets en ligne à prix bas et sans prise de tête.

  • Astuce n°1 : Réservez au bon moment. On entend souvent dire que plus on réserve tôt, moins c’est cher. Ce n’est pas tout à fait vrai ! Le timing optimal pour obtenir le prix le plus avantageux dépend de la destination.
    Pour les vols moyen-courrier, il faut en général réserver environ 11 à 12 semaines avant de partir. Envie de destination lointaine ? Il vous faudra réserver entre 16 et 20 semaines avant de vous envoler. Si vous n’êtes pas fixé sur la destination de vos vacances, et que vous vous y prenez un peu tard, les offres de dernière minute peuvent s’avérer intéressantes, en s’y prenant un mois avant le départ au plus tard.
  • Astuce n°2 : Ne réservez pas le week-end. Les prix sont plus variables qu’en semaine, et risquent d’atteindre des sommets. Au contraire, on remarque une baisse globale dès le lundi.
  • Astuce n°3 : Partez en semaine. Si vous en avez la possibilité, préférez partir en vacances en milieu de semaine plutôt que le week-end, les prix s’en ressentent.
  • Astuce n°4 : Partez hors saison. Là encore, si vous le pouvez, évitez les vacances scolaires et les jours fériés, pour privilégier la « basse saison » qui couvre tout le reste de l’année. D’un jour à l’autre, les prix peuvent passer du simple au double.

En suivant ces quelques conseils de bon sens, la réservation de votre billet ne sera plus un casse-tête. Et vous pourrez vous consacrer au plus important : l’organisation du séjour. Parce qu’avec Zenwego, on pense que préparer ses vacances, c’est déjà un peu les vacances !



Ces petits plus qui font monter l’addition

- Les frais d’émission ou de paiement par carte bleue
Leur montant et leur mode de calcul varient selon les agences et peuvent faire grimper la facture finale. On a regroupé les frais qu’il faut ajouter au premier prix affiché pour obtenir le prix final.
(PS : on entend par trajet un aller simple, il faut donc multiplier par deux pour un A/R !)

  • ebookers : +6€ pour un paiement par Visa/Eurocard/American Express, 0€ par E-carte bleue ou carte bleue
  • Go Voyages : Les frais varient en fonction de l’heure de la réservation. Ils s’entendent par trajet et par personne :
    0h-2h : 7€, 2h-4h : 6€, 4h-6h : 0€, 6-8h : 4€, 8h-19h : 8€, 19h-23h : 9€, 23h-24h : 11€
  • Expedia : pas de frais supplémentaire
  • Opodo : 16€ par personne
  • eDreams : 11€ par passager et par trajet + 4€ pour un paiement par visa/eurocard/amex, 0€ pour visa entropay ou paypal
  • Bravofly : 12,50€ par passager et par trajet

Ce qui donne pour un prix affiché en première page de 1200€ A/R pour 2 personnes en payant avec une Visa Premier un prix final de :

Expedia : 1200€
ebookers : 1206€
Go Voyages : 1232€
Opodo : 1232€
eDreams : 1248€
Bravofly : 1250€

Attention : cela ne veut pas dire qu’Expedia est le moins cher mais que le prix affiché sera le même que celui que vous paierez au final.

- Les assurances
On vous propose toujours de souscrire à une assurance bagage, mais aussi à une assurance annulation et/ou une assistance à l’étranger. On ne le répètera jamais assez, une majorité de carte bancaire inclus ce type de prestations !
Vous pouvez retrouver ces assurances et assistances incluses dans votre carte bancaire sur les sites des principaux organismes : pour les porteurs de Visa Premier c’est sur visa.fr, pour Eurocard/Mastercard rendez-vous sur mastercard.com et enfin pour les American Express allez sur americanexpress.com
A noter que pour l’assurance puisse être déclenchée il faut que vous ayez réglé votre billet avec la carte en question, alors que pour bénéficier de l’assistance le fait d’être porteur de la carte suffit.

- Les bagages
Sont-ils compris dans le prix de votre billet ? Certaines compagnies aériennes (notamment low cost) n’incluent pas de bagage en soute dans le prix de leur billet ! Il vous faudra alors payer un supplément pour pouvoir emporter un bagage ne pouvant pas passer en cabine.
Pour le poids des bagages en soute, ils doivent la plupart du temps peser 20kg maximum, et/ou mesurer 158 cm (hauteur + longueur + largeur). Attention, si votre valise dépasse ce poids, pensez à enregistrer au préalable tout bagage plus lourd (frais supplémentaires), au risque de les voir très lourdement taxé au moment de l’enregistrement : environ 10 euros par kilo supplémentaire non déclaré et payé à l’avance !

Pour aller plus loin
Quel est le meilleur moment pour acheter son billet d’avion ? nytimes.com (en anglais)
Le guide du voyage en avion : routard.com

Tweet
  • Pingback: bankruptcy lawyer

  • Pingback: bankruptcy forms

  • Pingback: chapter 11 bankruptcy

  • Pingback: filing chapter 7 bankruptcy

  • Pingback: chapter 13 bankruptcy

  • Pingback: what is chapter 7 bankruptcy

  • Pingback: title loans los angeles

  • Pingback: bankruptcy information

  • Pingback: virus removal

Zenwego
Sur votre mobile
Zenwego c'est aussi une application gratuite pour Android et pour iPhone : emportez votre voyage dans votre poche !
facebook
rejoignez-nous !
twitter 
@zenwego



Related Link